Robert Bloch

Une œuvre éclipse parfois un nom, surtout si à celle-ci un autre patronyme est associé. Il en va ainsi de Robert Bloch, quand à l’œuvre c’est Psychose. Ce mot évoque sûrement quelque chose pour vous, le film d’Alfred Hitchcock, ce dernier le porta à l’écran, avec un tel résultat qu’il semble en être l’auteur.

Vous voyez Marion Crane s’arrêter devant un motel, être reçue par un jeune homme qui semble bien sous tout rapport, vous vous souvenez de la scène de la douche, de la musique de Bernard Herrmann…

Dommage pour Bloch ! La genèse de ce roman vaudrait un article, il viendrait en conclusion de la série Bates Motel. Mais ce n’est pas le sujet !

Robert Bloch naît le 5 avril 1917 – le Printemps Lovecraft tombe on ne peut mieux –, il vit à Chicago dans un milieu où se côtoient violence et prohibition dans un cadre bétonné si laid qu’il en gardera l’horreur des cités modernes. Très tôt l’écriture l’intéresse, il participe aux réunions des Milwaukee Fictionners et en 1932 écrit à Lovecraft pour exprimer tout le bien qu’il pense de ses textes et demander des conseils. Probablement n’espère-t-il pas de réponse, sa surprise est donc grande quand il en reçoit une. Il ignore encore que Howard est un épistolier (presque) compulsif et aime conseiller et aider les jeunes écrivains. En 1934 il est publié par Weird Tales où paraissent plusieurs de ses amis et relations. Lovecraft lui montre comment rédiger une nouvelle.

Bloch l’explique lui-même : Alors que j’étais jeune, je commençais à lire les histoires de Lovecraft dans Weird Tales. À 15 ans je lui écrivis et lui demandais où trouver ses textes que je n’avais pu me procurer. Non seulement il m’envoya ses propres exemplaires mais en plus m’adressa une liste de livres de littérature fantastique qu’il possédait dans sa bibliothèque et qu’il mettait à ma disposition ! Ainsi je devins le correspondant et l’ami de l’homme que je considère comme le plus grand écrivain contemporain de fantastique en Amérique, si ce n’est dans le monde entier. Je lui envoyais régulièrement mon travail, il lisait mes histoires puis les commentait ; il me donna la permission de m’inspirer de lui pour le caractère d’un de mes personnages dans  »The Shambler From the Stars ».

Lovecraft répondit à son jeune correspondant en l’incluant, sous le nom de Robert Blake, dans sa nouvelle Celui qui hantait les ténèbres. Après la mort de son maître, Bloch ajouta un troisième texte, L’ombre du clocher.

Bloch rédige de nombreuses et excellentes nouvelles, il participa au Mythe de Cthulhu en inventant le livre maudit De Vermis Mysteriis, attribué à Ludwig Prinn, Lovecraft le glissera dans plusieurs de ses contes. Le natif de Chicago est aussi, et comme HPL, un admirateur d’Edgar Allan Poe.

Il finira par s’éloigner du fantastique pour s’attaquer à la science-fiction avant de se consacrer au roman policier. En 1959 Hitchcock lui achète les droits de son roman Psychose pour en faire un de ses films les plus célèbres. Bloch travaillera pour le cinéma mais aussi pour la télévision. Entre autres il utilisera plusieurs fois notre ami Jack l’Éventreur.

En 1979 Bloch retrouvera le chemin menant à Arkham, publiant Strange Eons, qui en français deviendra Retour à Arkham. Dans ce roman le héros découvre un tableau qui s’avère être celui du Modèle de Pickman. Lovecraft lui même apparaît au détour d’un chapitre, et le texte de se conclure par une fin digne de l’homme de Providence. Je ne vous en dis pas plus.

Les deux auteurs partagent une vision similaire du genre humain face à des forces que l’auteur ne comprend pas alors qu’elles ne se soucient pas de lui. Bloch y rajoute de l’humour, noir, et de l’ironie (forcément) que son  »parrain » n’exprimait pas, du moins par écrit.

Il est bon de parler d’un écrivain injustement méconnu, si j’ai ainsi contribué à lui apporter quelques lecteurs supplémentaires j’en serais ravi. Si vous n’en faisiez pas partie faites attention à ce qui pourrait vous arriver.

Robert Bloch est décédé le 23 septembre 1994. 

Publicités

Rédigez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :